Les 4 types de culture pour votre club

Plus de 20 000 dirigeants ont passé le test en ligne de Leadership IQ, « Quelle est votre culture organisationnelle ? » Les données du test révèlent qu’il existe quatre grandes cultures d’entreprise qui peuvent se transposer à votre association :

  • Culture sociale :  Cette organisation est souvent détendue et décontractée, et la frontière peut être floue entre les relations professionnelles et les amitiés. Les salariés ont souvent beaucoup de confiance dans ce qu’ils réalisent et sont très collaboratifs.
  • Culture fiable : Cette organisation est très axée sur les processus et directif au quotidien. Les gens sont fiers de l’efficacité et des normes et apprécient les salariés qui suivent le protocole.
  • Culture entreprenante :  Cette organisation est une méritocratie où la meilleure idée gagne toujours quel que soit son statut ou son mandat. La créativité et l’intelligence sont valorisées, et l’organisation est compétitive, même si la compétition entre les salariés est amicale.
  • Culture hiérarchique :  Cette culture est hiérarchique et très traditionnelle. Un étranger pourrait facilement déterminer qui occupe quel rôle et à quel niveau. Les gens apprécient et rivalisent pour le pouvoir.

Il n’y a pas de culture parfaite

La Culture Sociale est celle que, a priori, la plupart des gens considèrent comme idéale. Mais encore une fois, seulement 31% des personnes interrogées souhaitent réellement travailler dans cet environnement. En revanche, 28 % idéalisent la Culture Fiable, 24 % veulent une Culture entreprenante et 16 % choisiraient la Culture hiérarchique.

La vision, le marché, la structure, l’histoire et les incitations influenceront fortement le type de culture d’entreprise le plus approprié pour une association. L’émergence de l’apprentissage dans nos structures clubs jouera beaucoup dans la culture de chacun, car auparavant, la culture dominante était la Culture Fiable avec la présence des bénévoles réalisant 100% des tâches d’une association sportive.  

Les personnalités des employés et des dirigeants d’une association sportive influenceront fortement la culture de la structure. Les personnes qui se considèrent très ambitieuses ont tendance à préférer la culture entreprenante, tandis que celles qui pensent qu’il vaut mieux prévenir que guérir opteront généralement pour la culture fiable.

Il convient de souligner qu’il n’y a pas de culture parfaite. Au contraire, en fonction de votre association et de la myriade de personnalités de vos bénévoles et salariés/apprentis, certaines cultures fonctionneront bien mieux que d’autres.

L’une des plus grandes erreurs que nous voyons et que les dirigeants décident, sans aucune donnée concrète, qu’ils doivent transformer leur culture. Sachant qu’une culture n’est pas meilleure qu’une autre. Il faut que cela soit un projet commun entre les énergies qui développent votre association.

Bien sûr, il existe de nombreuses façons dont une culture peut être dysfonctionnelle et même toxique, mais ces situations ne sont généralement pas le résultat de l’adoption d’un style de culture. Au lieu de cela, les cultures toxiques résultent souvent du fait que votre association a une culture d’entreprise imposées soit par certain de ses membres par intérêt, soit par une autorité hiérarchique sans réalité avec l’humain. Ainsi , évaluer la culture souhaitée par vos énergies (bénévoles et salariés/apprentis) vous évitera de tomber dans ce piège.